Articles de la sélection :

Dictionnaire Insolite du Rasage

Dictionnaire Insolite du Rasage

O comme Offrande

Dans notre dictionnaire du rasage, nous parlons ce mois-ci d'histoire et de mythes

Pour l’édition de Juillet, Monsieur Barbier s’intéresse aux coutumes grecques, avec ses îles, ses héros et ses barbes d’anthologie. C’est cadeau et l’histoire d’une offrande pas comme les autres.

O comme Offrande

Les Grecs de l’Antiquité étaient de grands amateurs de barbe. Pour eux, elle symbolisait la sagesse et la virilité. Au point que, selon Plutarque, il était de coutume que la toute première moustache de chaque jeune garçon soit offerte au Dieu du Soleil, Apollon, lors d’une cérémonie religieuse. Considéré comme une réelle offrande, ce début de barbe était enfermé dans une boite d’or ou d’argent.

Par la suite, les jeunes hommes ne pouvaient commencer à la tailler qu’à partir de 21 ans, mais devaient toujours la porter fièrement, exception faite durant les périodes de deuil et de tristesse. Et après leur 49 ans, les hommes arboraient obligatoirement une longue barbe. Sagesse oblige Couper la barbe d’un autre homme était une infraction grave et passible d’une amende, parfois même de prison. Oui ca ne rigole pas.

On sait aujourd’hui qu’en temps de guerre, les grecs se coupaient la barbe mais également les cheveux, pour que leurs ennemis ne les attrapent pas par la barbichette!

Porter la barbe n’a donc  jamais été un geste anodin dénué de sens esthétique et pratique. L’évolution du port de la barbe a été désacralisé aujourd’hui… mais certains y tiennent toujours comme si leur vie en dépendait et en même temps… est-ce qu’on peut leur en vouloir? 

Du coup, nous sommes (vraiment) allés voir chez les grecs…

Dans notre dictionnaire du rasage, nous parlons ce mois-ci d'histoire et de mythes

Carte Postale du mois de Juillet. Droits de l’image de couverture : © Mayanne Trias Studio

 
L’histoire du rasage est fascinante n’est-ce pas ? Et que ce soit votre premier rasage, ou que vous soyez un vieux routier, choisissez les meilleures lames avec Monsieur Barbier.
 
NB : Extrait du « Dictionnaire insolite du rasage » avec Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque. Co-édité par l’équipe de Monsieur Barbier.
 
– Avec la collaboration de Céleste pour Monsieur Barbier –

 

Dictionnaire Insolite du Rasage

P comme Perret, Jean-Jacques

 

Dans cette édition de Juin votre barbier préféré rend hommage aux grands noms de l’histoire du rasage. Ce mois-ci, c’est un inventeur, du nom de Jean-Jacques Perret, à qui Monsieur Barbier doit beaucoup! Voici l’histoire très sérieuse d’un homme dont le couteau est passé de l’assiette à la barbichette: le premier de nous qui rira…

 

Perret, Jean-Jacques (1857-1943) –  Inventeur

 

L’inventeur ou le précurseur du rasoir de sûreté est un maître et marchand coutelier français du XVIIIe siècle.

Jean Jacques Perret, qui a inventé ce type de rasoir en 1762 présente déjà le rasoir de sûreté dans un ouvrage intitulé: « La pogonotomie, ou L’art d’apprendre à se raser soi-même ».

La « pogonotomie », qui  vient du grec « pogos » (« barbe ») et « temno » (« couper »),  est l’activité qui consiste à se tailler ou à se raser la barbe. Si se raser soi-même nous semble évidence aujourd’hui, le succès ne sera pas immédiat à l’époque. En effet, la pratique du rasage à domicile est encore peu répandue. Seuls les barbiers font usages de ces outils.

Même si nous savons grâce à Joseph Aubril, que même les barbiers en activité, eux non plus ne maniaient pas toujours correctement la lame et étaient souvent peu recommandable. En raison du manque d’hygiène de leurs pratiques… retrouvez toutes nos anecdotes dans le premier épisode de la saga Aubril.

Ce qui n’empêchera pas par la suite à ces rasoirs de donner naissance à de nombreux dispositifs. Eux-mêmes ancêtres de nos rasoirs contemporains. 

Dîtes 10 fois très vite : Pogonotomie

Dans notre dictionnaire du rasage - Place au grands hommes de l'histoire du rasage. Ce mois-ci, l'inventeur Jean-Jacques Perret

Carte Postale du mois de Juin. Droits de l’image de couverture : © Mayanne Trias Studio

 

En parlant de lames sensibles, nous on a trouvé celles qui respectent votre peau et les produits qui vous correspondent et c’est sans engagement. Monsieur Barbier réinvente la pogonotomie façon barbier du XXIème siècle. Faites-vous plaisir 😉 

Pour les curieux qui veulent tout savoir sur la pogonotomie, voici le lien vers la version numérique du livre : http://bit.ly/livre-de-la-pogonotomie 

NB : Extrait du « Dictionnaire insolite du rasage » avec Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque. Co-édité par l’équipe de Monsieur Barbier.

Culture Barbier, Dictionnaire Insolite du Rasage

Acronymes du rasage traditionnel

Les acronymes du rasage expliqués par Monsieur Barbier

Si vous vous baladez souvent sur internet et sur ses forums spécialisés, vous allez trouver plein d’acronymes des aficionados du rasage. Alors pour vous faire gagner du temps, voici quelques infos précieuses sur depuis le BBS jusqu’au WTG ! Si vous en connaissez d’autres, aidez-nous à compléter ce lexique avec vos commentaires. On vous promet un petit cadeau en échangé héhé. 

WTG, ATG, XTG : Sens du passage de la lame 

 WTG

With the grain

Dans le sens

de la pousse du poil

ATG

Against the grain

Dans le sens opposé

à la pousse du poil

XTG

Across the grain

En travers du poil, du sens de la pousse, c’est-à-dire de gauche à droite, ou de droite à gauche

En résumé le sens de la lame est crucial, surtout pour les peaux sensibles, donc n’oubliez pas de bien connaître et préparer votre peau en amont, comme précisé dans notre guide de rasage.

Pour un grooming parfait, il faut miser sur un rasage en plusieurs phases. Vous avez plusieurs options qui dépendent de la partie du visage à raser, mais aussi de la sensibilité de votre peau : 

  • Rasage en deux phases : WTG, XTG ou même WTG puis ATG (peaux sensibles, s’abstenir)
  • Rasage en trois phases : WTG, XTG, ATG qui doit être réalisé avec un rasoir « doux » afin qu’il n’attaque par trop la peau durant ces trois passages successifs.

En trois phases, vous devriez arriver à un BBS ! Un quoi ? On vous explique tout ci-dessous. 

BBS, DFS, CCS : Résultats de votre rasage !

BBS

Baby Butt Smooth

Bébé tout lisse

Un rasage complètement lisse, si lisse que même en passant les doigts en cercle sur la barbe on ne puisse détecter le moindre poil !

DFS

Damn Fine Shave

Sacré bon rasage

Quasi BBS.  En passant la main WTG et XTG on ne doit rien sentir et seulement un petit niveau de gazon en ATG (c’est-à-dire à contre-poils)

CCS

Close, comfortable shave

Rasage de près, confortable

En passant la main WTG complètement lisse et petit gazon en XTG et ATG.

SAS

Socially Acceptable Shave

 Rasage socialement acceptable

Le poil se fait sentir dans tous les sens, un peu comme si on s’était rasé à la va-vite.

D’autres acronymes en extra : FL et PDS

FL

 Face Lathering Lorsqu’on monte la mousse directement sur le la peau du visage après avec déposer du savon sur son blaireau.

PDS

Points De Sang

 Micro-coupures liées au rasage

À exterminer avec notre extra-shave super-cicatrisant

 

Redécouvrez la richesse du rasage et tentez un petit Baby Butt Smooth! On vous propose notre rituel rasage en 3 phases en vente sur le site de Monsieur Barbier.

Alors… arrêtez tout !! On prend son temps et en plus… c’est sans engagement !

— N’oubliez pas non plus que Justine est là pour vous conseillez à tout moment — 

 

Dictionnaire Insolite du Rasage

Joseph Aubril, Coiffeur-Parfumeur-Coutelier

Joseph Aubril. Barbier républicain, nous fascine ce mois-ci. Premier épisode d'une saga dédié à un inventeur fou!

Si on ne voit apparemment pas le rapport en lisant les termes du titre de ce premier épisode, il en existe pourtant bien un ! Et ils ont même un lien avec le rasage, lien qui porte un seul et même nom: Joseph Aubril. Pour comprendre ce titre étrange, voici un petit parcours dans l’univers des produits brevetés par notre génie de barbier. Ces termes sont en fait des composants naturels utilisés pas notre inventeur dans certains produits pour l’entretien des rasoirs, des cheveux ou de la peau! Tout dans le même sac!

Texte de la chambre de commerce sur les brevets concernant le rasage et la coiffure. Inventeur: Monsieur Joseph Aubril

© Extrait du « Bulletin de la société d’encouragement pour l’industrie nationale – 1840 »

Texte de la chambre de commerce sur les brevets concernant le rasage et la coiffure. Inventeur: Monsieur Joseph Aubril

© Extrait des archives du Ministère du Commerce « Description des machines et procédés spécifiés dans les brevets d’invention – 1828 »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pâté du barbier Aubril

Joseph Aubril possède autant de brevets que de talents. Cet homme à l’imaginaire endiablé est un coiffeur inventeur et détaillant de coutellerie. Vous vous dîtes que là aussi on nage dans le flou et pourtant! Car il n’était pas rare et même plutôt courant, au XIXème, qu’un coiffeur soit en lien étroit avec la coutellerie. Il ne faut pas oublier qu’au XIXème siècle, c’est le coupe-chou qui à la côte et donc que les experts en rasage sont plus souvent issus d’une formation de coutelier que de barbier, ce qui leur assure un expert maniement de la lame.

En image, l’invention breveté de notre Jo’ Aubril pour garder la lame de votre coupe-chou aussi tranchante que votre humour. 

Essai sur la Barbe et l'art de se raser

 

Se raser soi-même, pour avoir la paix!

Nous avons choisi pour vous d’introduire ce personnage haut-en-barbe par une première publication autour de son essai “Essai sur les barbes et sur l’art de se raser”. Car se raser soi-même est loin d’être une évidence. En effet, les mentons lisses ou les barbes bien taillées étaient portées plutôt par les hommes de classe sociale élevée qui avaient le temps et l’argent suffisant pour s’entretenir. Joseph Aubril est l’homme avant-gardiste qui a voulu démocratiser cette pratique en mettant à disposition aussi un manuel d’hygiène de la barbe. Il fallait y penser !!

 

Essai sur la Barbe et l'art de se raser

© Gallica

 

Joseph Aubril défend dans cet ouvrage un militantisme de la barbe bien rasé, et explique, à l’aide de quelques placement des produits de la Maison Aubril (quand même), comment se raser soi-même sans craindre une coupure mortelle ou une perte de temps inouïe. Aussi pour éviter les discussions superficielles et l’hygiène discutable des barbiers de l’époque!

En effet, on raconte à l’époque que ces derniers utilisent leur salive dans la préparation du savon et qu’ils étaient souvent plus des charlatans que de véritables barbier. Joseph Aubril les surnomme même « les gazettes ». Car leur art de ragoter surpassait souvent celui de bien raser !

Enfin bref, chez Monsieur Barbier on a bien compris que les barbiers… n’étaient pas les meilleurs amis de Monsieur Aubril ! On a épinglé pour vous quelques citations clés d’un barbier engagé dont certaines plutôt bien senties !

Essai sur la Barbe et l'art de se raser

© Gallica

Là-dessus on vous laisse méditer et pourquoi pas aussi faire un tour sur notre site, pour découvrir le rasage XIXème avec notre coupe-choux. Bien plus récent on vous rassure. 

Par contre… on a pas encore retrouvé de boîte du Pâté Aubril… on vous tient au courant, dans notre prochain épisode sur ce personnage tout à fait fascinant !  

A suivre dans un prochain épisode.  

Dictionnaire Insolite du Rasage

A comme Aqua Velva

Dans notre dictionnaire du rasage, nous parlons de l'Aqua Velva. Cocktail rasage.

Voici encore un secret de l’histoire du rasage révélé dans cette nouvelle page du dictionnaire insolite de votre Barbier préféré : découvrez le premier, le second, et le troisième usage de l’après-rasage ! Inception dans l’univers barbier:

A comme Aqua Velva

Dans les premières heures de l’après-rasage, il était courant d’utiliser à cette fin des produits destinés à un tout autre emploi : les liquides rince-bouches !

En effet, ces deux produits remplissent des missions très proches. Tout d’abords, stopper les micro-saignements, désinfecter et fournir une sensation de fraîcheur.

Ainsi l’Aqua Velva était vendue comme un rince-bouche dans les années 1920. Mais à partir de 1935 elle sera utilisée comme une lotion après-rasage, notamment dans l’armée américaine.

Petit souci : sa teneur en alcool entraînera son détournement en un troisième usage par les soldats : celui de petite boisson alcoolisée. Ceci conduira d’ailleurs aux techniques de dénaturation de l’alcool des produits cosmétiques, pour les rendre impropres à la consommation, et ainsi limiter les tentations !

Au mois de mai… Buvez un cocktail barbier!

Dans notre dictionnaire du rasage, nous parlons de l'Aqua Velva. Cocktail rasage.

© Mayanne Trias Studio / Droits de l’image de couverture :

 

Chez Monsieur Barbier, nous avons fait le choix de proposer notre after-shave en crème. Toutes nos excuses aux amateurs du cocktail rasage…! Et si vous n’êtes pas convaincu, on vous propose de tester notre version de l’univers barbier et c’est engagement! Retrouvez tout nos produits et recevez nos cartes postales ici! Alors… Plus d’excuses! 

NB : Extrait du « Dictionnaire insolite du rasage » avec Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque. Co-édité par l’équipe de Monsieur Barbier.

PS: Pour les curieux de l’Aqua Velva, plus d’info ici: http://bit.ly/Recette-Aqua-Velva 

Dictionnaire Insolite du Rasage

G comme Grooming

Dans notre dictionnaire du rasage, nous découvrons l'origine du mot grooming

Grooming, vous avez dit grooming? À l’honneur de ce mois-ci, un mot anglais que l’on voit fleurir partout dans la presse en ce printemps 2017.  Et ce n’est pas le bruit que l’on fait en éternuant!! Non non! Il est en réalité appliqué aujourd’hui à l’homme pour décrire nos pratiques de toilettage – ou comment se faire tout beau en salle de bain – ce terme a pourtant une origine animale bien sympathique. La preuve en direct sous la plume de Jean-Claude Le Joliff.

G comme Grooming

La traduction littérale du terme « grooming » serait « épouillage ». Car il renvoie, en effet, à la façon dont certains animaux s’entretiennent, seuls ou mutuellement, pour nettoyer leur fourrure. Comme chez les chiens, les chats, ou nos cousins les singes.

Ces pratiques instinctives de soin et d’entraide jouent d’ailleurs un rôle très important en faveur du lien social dans le règne animal.

Dès le XIXème siècle, le mot grooming s’emploie aussi pour la toilette des humains, avant d’être remplacé par le mot « cosmétique » venant du grec  kosmêtikós (décoratif, ordonné) notamment pour désigner des produits pour hommes tels que les cires à moustache !

– Ca va toi? – Ouais au poil! 

Dans notre dictionnaire du rasage, nous découvrons l'origine du grooming

Carte postale de Monsieur Barbier pour le mois d’Avril 2017. Droits de l’image de couverture : © TO BE DONE

Vous aussi faites évoluer vos pratiques de toilettage et abonnez-vous sans engagement sur notre site https://www.monsieurbarbier.com/. Ainsi vous pourrez recevoir à votre tour, nos articles et carte postales aux contenus exclusifs, garantis sans puces!!

NB : Extrait du « Dictionnaire insolite du rasage » avec Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque. Co-édité par l’équipe de Monsieur Barbier.

Dictionnaire Insolite du Rasage

N comme Nacre

Dans notre dictionnaire du rasage, nous questionnons ce mois-ci l'aspect nacré de la mousse à raser

La nouvelle édition de Mars vous propose de tourner une nouvelle page de notre Dictionnaire insolite du rasage avec la question que tout le monde se pose : pourquoi les crèmes à raser sont-elles nacrées ? C’est stylé, mais ce n’est pas la seule raison de cette particularité. Voyez plutôt…

N comme Nacre

Les crèmes à raser présentent souvent un aspect nacré, obtenu à partir d’une technique de formulation particulière.

Elle consiste à neutraliser partiellement les acides gras présents dans la préparation, afin de former un savon, qui est l’ingrédient de base d’une bonne crème de rasage. Ceci provoque une recristallisation, sous forme de très fines structures générant un effet de nacrage.

Cet effet se développe progressivement dans le temps, donc les produits font l’objet d’une phase de « maturation » avant le remplissage des pots ou bien des tubes.
Une bonne crème de rasage, c’est aussi tout un art d’équilibrage et d’affinage !

J’ai pas ripé… j’ai glissé!

Dans notre dictionnaire du rasage, nous questionnons ce mois-ci l'aspect nacré de la mousse à raser

Carte postale de Monsieur Barbier pour le mois de Mars 2017. Droits de l’image de couverture : © TO BE DONE

Pour devenir vous aussi les rois de la glisse, abonnez-vous sans engagement sur notre site https://www.monsieurbarbier.com/et recevez à votre tour, nos articles et carte postales aux contenus exclusifs!

NB : Extrait du « Dictionnaire insolite du rasage » avec Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque. Co-édité par l’équipe de Monsieur Barbier.

Dictionnaire Insolite du Rasage

P comme Préhistoire

Dans notre dictionnaire du rasage, nous évoquons ce mois-ci le rasoir à l'âge de la préhistoire

Dans notre édition de Février, Jean-Claude Le Joliff ajoute au dictionnaire insolite du rasage une nouvelle contribution. Anecdote sur l’usage du rasoir à l’âge de la préhistoire. Pas si différent du notre si on considère que certains d’entre nous l’utilisent toujours pour se faire beau-magnon et partir à la chasse entre amis. À bon entendeur…

P comme Préhistoire

La première lame de rasoir aurait été inventée aux alentours de 30 000 av. J.-C.

 Le fameux « flint » était un objet en silex aiguisé avec lequel les hommes se taillaient déjà la barbe et les cheveux, pour se faire beaux avant de partir à la chasse entre amis.

Avec l’avènement de l’âge de bronze, nos aïeux ont acquis la capacité de forger des métaux simples et ils ont ainsi commencé à faire des rasoirs en fer, en bronze et même en or.

Vers le IIIe millénaire avant notre ère, lorsque les outils en cuivre ont fait leur apparition, naissent les ancêtres des lames en métal que nous utilisons aujourd’hui, avec un peu plus de confort de rasage !

 Et voici en deux clichés, toute l’histoire façon Barbier:

Dans notre dictionnaire du rasage, nous évoquons ce mois-ci le rasoir à l'âge de la préhistoire

Carte postale de Monsieur Barbier pour le mois de février 2017. Droits de l’image de couverture: © Musée Fenaille / Tumulus de Lavagnasse / vers 725-650 av JC / Bronze.

Pas très sûr des possibilités d’un rasage de près quand même! Heureusement que depuis, https://www.monsieurbarbier.com/ est là! Alors pour des options de rasage plus contemporaines, et pour recevoir tous nos articles en carte postales, abonnez-vous sans engagement chez nous.

NB : Extrait du « Dictionnaire insolite du rasage » avec Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque. Co-édité par l’équipe de Monsieur Barbier.

Dictionnaire Insolite du Rasage

M comme Moonshaver

Dans notre dictionnaire du rasage, nous évoquons ce mois-ci le projet Moonshaver

Un Dictionnaire insolite du rasage

Notre projet fou, ce Dictionnaire insolite du rasage sera publié au cours des années 2017 et 2018 pour raconter l’évolution du rasage au cours du temps, à travers une série d’articles sur les inventions, les usages et les anecdotes qui font la grande et la petite histoire du rasage.

Ce dictionnaire sera d’abord édité sur ce blog, et sur les cartes postales Monsieur Barbier qui accompagnent chaque mois les recharges de nos abonnés, avant de donner lieu à la publication d’un livre co-édité par Monsieur Barbier. Dans cet ouvrage, la présente série d’articles sera revue et complétée par de nombreux autres articles et visuels inédits.

Mais avant cela, sachez que ce dictionnaire est un grand livre ouvert, en pleine construction ! Donc tout email et tout commentaire pouvant nous aider à enrichir cet ouvrage seront les bienvenus. Nous construirons ainsi ensemble un dictionnaire encore plus riche, et encore plus insolite.

Enfin, nous remercions très sincèrement Monsieur Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque, qui a initié cette aventure à nos côtés, et qui sera l’auteur de la plupart des articles de ce dictionnaire unique en son genre. 

Pour commencer, voici un première article de ce Dictionnaire insolite du rasage : 

M comme Moonshaver

Lors de l’atterrissage d’Apollo 11 sur la lune en 1969, les Américains annonçaient au monde comment leur incroyable collection de gadgets de l’ère spatiale leur avait permis de réaliser cet exploit… mais ils ne vous ont pas tout dit ! Avant le décollage, les équipes de Philips avaient discrètement confié à la NASA leur toute dernière invention : le rasoir secret MoonShaver à double rotation. Comme les poils rasés en apesanteur auraient flotté, avec des risques pour les yeux des astronautes et la mécanique du vaisseau, le Moonshaver était conçu pour les couper mais aussi les aspirer ! Et Armstrong a ainsi pu fouler le sol lunaire parfaitement rasé.

Et pour finir, voici une petite version lunaire de votre célèbre Monsieur Barbier :

Dans notre dictionnaire du rasage, nous évoquons ce mois-ci le projet Moonshaver.

Carte postale de Monsieur Barbier pour le mois de janvier 2017

Pour découvrir à chaque envoi une nouvelle carte postale, et un nouvel étui exclusif pour accompagner vos recharges de rasoir n’hésitez pas à vous abonner sans engagement et en quelques clics !

NB : Extrait du « Dictionnaire insolite du rasage » avec Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque. Co-édité par l’équipe de Monsieur Barbier.