Dictionnaire Insolite du Rasage

Joseph Aubril, Coiffeur-Parfumeur-Coutelier

Joseph aubril coiffeur parfumeur coutelier

Si on ne voit apparemment pas le rapport en lisant les termes du titre de ce premier épisode, il en existe pourtant bien un ! Et ils ont même un lien avec le rasage, lien qui porte un seul et même nom: Joseph Aubril. Pour comprendre ce titre étrange, voici un petit parcours dans l’univers des produits brevetés par notre génie de barbier. Ces termes sont en fait des composants naturels utilisés pas notre inventeur dans certains produits pour l’entretien des rasoirs, des cheveux ou de la peau! Tout dans le même sac!

Texte de la chambre de commerce sur les brevets concernant le rasage et la coiffure. Inventeur: Monsieur Joseph Aubril

© Extrait du « Bulletin de la société d’encouragement pour l’industrie nationale – 1840 »

Texte de la chambre de commerce sur les brevets concernant le rasage et la coiffure. Inventeur: Monsieur Joseph Aubril

© Extrait des archives du Ministère du Commerce « Description des machines et procédés spécifiés dans les brevets d’invention – 1828 »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pâté du barbier Aubril

Joseph Aubril possède autant de brevets que de talents. Cet homme à l’imaginaire endiablé est un coiffeur inventeur et détaillant de coutellerie. Vous vous dîtes que là aussi on nage dans le flou et pourtant! Car il n’était pas rare et même plutôt courant, au XIXème, qu’un coiffeur soit en lien étroit avec la coutellerie. Il ne faut pas oublier qu’au XIXème siècle, c’est le coupe-chou qui à la côte et donc que les experts en rasage sont plus souvent issus d’une formation de coutelier que de barbier, ce qui leur assure un expert maniement de la lame.

En image, l’invention breveté de notre Jo’ Aubril pour garder la lame de votre coupe-chou aussi tranchante que votre humour. 

Essai sur la Barbe et l'art de se raser

Se raser soi-même, pour avoir la paix!

Nous avons choisi pour vous d’introduire ce personnage haut-en-barbe par une première publication autour de son essai “Essai sur les barbes et sur l’art de se raser”. Car se raser soi-même est loin d’être une évidence. En effet, les mentons lisses ou les barbes bien taillées étaient portées plutôt par les hommes de classe sociale élevée qui avaient le temps et l’argent suffisant pour s’entretenir. Joseph Aubril est l’homme avant-gardiste qui a voulu démocratiser cette pratique en mettant à disposition aussi un manuel d’hygiène de la barbe. Il fallait y penser !!

Essai sur la Barbe et l'art de se raser

© Gallica

Joseph Aubril défend dans cet ouvrage un militantisme de la barbe bien rasé, et explique, à l’aide de quelques placement des produits de la Maison Aubril (quand même), comment se raser soi-même sans craindre une coupure mortelle ou une perte de temps inouïe. Aussi pour éviter les discussions superficielles et l’hygiène discutable des barbiers de l’époque!

En effet, on raconte à l’époque que ces derniers utilisent leur salive dans la préparation du savon et qu’ils étaient souvent plus des charlatans que de véritables barbier. Joseph Aubril les surnomme même « les gazettes ». Car leur art de ragoter surpassait souvent celui de bien raser !

Enfin bref, chez Monsieur Barbier on a bien compris que les barbiers… n’étaient pas les meilleurs amis de Monsieur Aubril ! On a épinglé pour vous quelques citations clés d’un barbier engagé dont certaines plutôt bien senties !

Essai sur la Barbe et l'art de se raser

© Gallica

Là-dessus on vous laisse méditer et pourquoi pas aussi faire un tour sur notre site, pour découvrir le rasage XIXème avec notre coupe-choux. Bien plus récent on vous rassure. 

Par contre… on a pas encore retrouvé de boîte du Pâté Aubril… on vous tient au courant, dans notre prochain épisode sur ce personnage tout à fait fascinant !  

A suivre dans un prochain épisode.  

Vous aimerez aussi lire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
P comme Perret, Jean-Jacques - Le Blog de Monsieur Barbier Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] si nous savons grâce à Joseph Aubril, que même les barbiers en activité, eux non plus ne maniaient pas toujours correctement la lame […]