Culture Barbier

Barbe blanche, comment ça marche ?

Vous êtes nombreux à remarquer que, de temps à autres, surgit un poil blanc dans votre belle barbe pourtant si vigoureuse. Vous souhaitez en connaître la raison ? Alors c’est parti pour un nouvel article du pharmacien. Découvrons ensemble pourquoi votre barbe devient blanche !

Blanche barbe et les 6 causes

Professeur Alembick avec sa barbe blanche dans Tintin

Pour commencer, intéressons-nous aux mécanismes en cause. Tout d’abord, la barbe fonctionne de la même manière que les cheveux. Vous avez des poils de barbe blancs pour la même raison que vous avez des cheveux blancs. Cette dépigmentation est intrinsèquement liée à un problème au niveau des mélanocytes.

Les mélanocytes sont les cellules qui produisent la mélanine, pigment naturel, responsable de la couleur de vos poils et de votre peau. Au niveau du follicule pileux, source du cheveu, les mélanocytes sont produits par des cellules souches. En phase anagène (phase de pousse), ces cellules souches se divisent et engendrent une lignée de nouveaux mélanocytes. Ces derniers vont produire la mélanine nécessaire à la coloration du nouveau cheveu, puis mourir. Une nouvelle lignée sera de nouveau créée par les même cellules souches, lors de la prochaine phase de pousse. Ainsi, si vos poils/cheveux sont blancs, trois raisons sont possibles :

  • Votre n’avez plus de cellules souches
  • Vos cellules souches sont toujours présentes mais ne produisent pas de nouvelle lignée de mélanocytes
  • Vos cellules souches sont présentes et fonctionnelles, mais la nouvelle lignée de mélanocytes ne fabrique pas de mélanine. 

Les principaux facteurs identifiés comme susceptibles de mener à un ou plusieurs de ces dysfonctionnements sont les suivants :

L’âge et la canitie

memento mori

Avec le temps, les mécanismes de synthèse et d’intégration de la mélanine aux cheveux ont tendance à s’affaiblir, provoquant l’apparition de cheveux et poils blancs. On appelle cela la canitie. On ne sait pas encore à 100% comment cela fonctionne, mais le vieillissement du système de pigmentation capillaire suscite actuellement beaucoup d’intérêt. Il semblerait qu’avec l’âge, le renouvellement des cellules souches progénitrices de mélanocytes ait du mal à s’opérer, conduisant à une déplétion totale du stock. En moyenne, l’apparition des premiers poils blancs se situe autour de 35 ans pour les hommes.

Stress et cheveux blancs

Se faire des cheveux blancs

Nous avons vu, dans cet article, que l’expression « se faire des cheveux blancs » est issue d’une réalité physiologique, et concerne aussi la barbe. En effet, depuis quelques mois, nous avons la preuve scientifique que le stress, en excès, sur-stimule les cellules souches progénitrices de mélanocytes au niveau du follicule pileux, ce qui finit par les éliminer complètement. Or, s’il n’y a plus de cellules souches, elles ne peuvent se diviser en mélanocytes, producteurs de mélanine. Ce qui provoque l’apparition de poils et de cheveux blancs, de manière quasi-définitive.

Oxydation et barbe blanche

Oxydation barbe blanche

L’oxydation est une réaction chimique impliquant des espèces réactives à l’oxygène, appelées ROS. Bien souvent, ces réactions sont responsables de dégradation à l’échelle moléculaire, venant altérer le métabolisme des cellules. Au niveau du follicule pileux, l’oxydation serait responsable d’une diminution de l’activité de la tyrosinase, une enzyme clé dans la synthèse de mélanine. Autrement dit, l’oxydation empêcherait les mélanocytes de produire de la mélanine, pouvant même aller jusqu’à leur destruction

L’inflammation, l’exposition aux UV, la cigarette et même l’obésité favorisent l’oxydation au niveau du follicule pileux.

L’alimentation 

Alimentation poils blancs

Comme nous l’avons vu dans l’article « quels aliments pour de beaux cheveux ? », la nutrition conditionne la qualité du cheveu et de la barbe, ainsi que leur couleur. La dépigmentation capillaire peut être associée à une carence en vitamine du groupe B, dont la vitamine B12, l’acide folique, et la biotine (vitamine B8). Ces vitamines jouent un rôle important dans la division cellulaire, et donc dans la génération de la lignée des mélanocytes à partir des cellules souches. Le fer et le cuivre semblent également impliqués, car ils interviennent dans la synthèse de mélanine. 

Trop de croissance

White hair growth

Il semblerait qu’une croissance capillaire intense génère un stress oxydatif sur le follicule et les réserves de cellules souches mélanocytaires, détruisant ces dernières. La barbe pousse plus vite et les poils sont plus épais. La sollicitation des cellules souches est donc plus intense, et c’est pour cela que, généralement, on a d’abord des poils de barbe blancs avant d’avoir des cheveux blancs. 

La génétique

Cheveux blancs DNA

Bien évidemment, si vos parents sont sujets à la dépigmentation précoce, vous avez plus de chance de développer, rapidement, des cheveux blancs et/ou une barbe blanche. Ce n’est pas une généralité, car vous l’aurez compris, la dépigmentation capillaire est un phénomène multifactoriel, médié par des composantes à la fois génétiques et environnementales, les unes pouvant compenser les autres. En fonction du mode de vie, deux frères jumeaux n’auront pas les mêmes cheveux blancs au même moment. 

Par ailleurs, la canitie se manifeste de façon très différente selon les ethnies. C’est un fait, les caucasiens sont plus sujets aux cheveux blancs, et plus tôt, que les africains. Cela est lié à l’existence des différents phototypes, dans lesquels la nature et la quantité de mélanine produite par l’organisme jouent un rôle prépondérant.

C’est blanc poil et poil blanc

Ce qu’il faut retenir, c’est que la barbe blanche est une fatalité de l’âge, mais qu’en fonction de son mode de vie, il est possible de ralentir sa survenue. Par ailleurs, c’est un phénomène tout à fait normal et naturel, qui ne demande qu’à être accepté. En plus, ça offre de belles perspectives en termes de looks super stylés ! Pas vrai Pai Mei ?

Barbe blanche Pai Mei

Maintenant, si vous tenez à retrouver votre couleur disparue, découvrez dans cet article les différentes options qui s’offrent à vous. Bonne lecture 😉

Bibliographie :

Trois pistes pour le fonctionnement de la dépigmentation capillaire :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6029974/

Le vieillissement du système de pigmentation capillaire : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2938584/

Le mélanocyte et la pigmentation :
https://biologiedelapeau.fr/spip.php?article12

Évaluation de l’impact des facteurs physiologiques, psychologiques et du mode de vie sur la survenue de la dépigmentation capillaire prématurée : 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31523106

Association entre la dépigmentation capillaire et les antécédents familiaux, le tabac, et l’obésité : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0190962214021409

Vous aimerez aussi lire

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de