Interviews

Rosario Grasso, fondateur de Malegrooming.fr

Rosario Grasso - Interview grooming pour Monsieur Barbier

Grooming par ici, grooming par là, les marques  et les magazines pour hommes n’ont depuis quelques mois que ce mot à la bouche. Alors pour cette seconde interview du blog de Monsieur Barbier,  nous sommes allé à la rencontre d’un blogueur-expert qui a commencé à en parler avant tout le monde, et qui connait sur sujet sur le bout des doigts : Rosario Grasso, fondateur de Trucs de Mec et de Male Grooming, que nous avions déjà pu vous recommander sur Facebook. C’est parti pour en savoir plus sur sa vie de blogueur, de raseur et de groomer !

Bloguer sur le Grooming

Céleste : Bonjour Rosario ! Merci de nous accorder quelques minutes entre deux revues affûtées de l’actualité groomingVous êtes le fondateur de trucsdemec.fr et malegrooming.fr, deux blogs masculins de référence, alors je me permets de vous poser une question naïve… Comment devient-on blogueur pour hommes, d’où l’idée vous est venue et qu’est-ce qui vous a motivé à continuer ?

Rosarion Grasso : Pour ma part, ça s’est fait un peu par hasard. Je connaissais très peu cet univers.

A l’époque (2012) je travaillais dans une société dans laquelle évolue cadres et autres managers. Tous les employés se devaient d’avoir une tenue correcte. Il y a eu deux choses qui m’ont choqué : la première était de voir que certaines femmes racontaient comment elles choisissaient  toujours parfums et fringues… à la place de leur mec. La seconde, quand j’ai vu un collègue se planquer pour se passer de la crème pour les mains. Trucs de Mec est né en juin 2012 avec l’idée qu’un mec pouvait se choisir lui-même ses fringues et son parfum. Et que n’est pas parce qu’on utilise un soin qu’on est une nana…

Blog Trucs de Mec à propos de Monsieur Barbier

Enseigne du blog Trucs de Mec, par Rosario.

Au départ, je ne pensais pas que le blog prendrait une telle ampleur aujourd’hui. Ce qui m’a poussé à continuer, c’est simplement l’envie de partager mes coups de cœur et mes coups de gueule.

Male Grooming est arrivé en mai 2016 avec un positionnement légèrement différent…

Céleste : Pourquoi avoir créer un univers à part pour Male Grooming, plutôt que d’en faire une section de TrucsDeMec ?

Rosario Grasso : Trucs de Mec a déjà une section grooming qui est déjà complète. Le monde des cosmétiques masculines est en plein essor et il a beaucoup changé. C’est pour cette raison qu’est né Male Grooming, qui est en effet un blog de niche puisqu’on y parle de barbe, rasage, parfums et d’autres sujets. A la différence de Trucs de Mec, on ne verra pas sur Male Grooming des marques de grandes surfaces, ni certaines marques de parfums. C’est plus ciblé et volontairement haut de gamme avec une touche indé !

Céleste : N’avez-vous jamais ressenti la fatigue du blogueur qui explique qu’après quelques mois, les blogueurs réduisent leur fréquence de publication, puis abandonnent leur blog ?

Rosarion Grasso : Très bonne question ! Par moment, c’est vrai qu’on peut avoir une baisse de forme, pas le goût de publier, la peur de la page blanche. Dans ces cas là, on prend une journée pour souffler et ensuite ça va mieux !

Ceci-dit, il faut savoir que tenir un blog est très chronophage : écrire, prendre des photos, partager sur les RS, s’occuper de la partie technique, référencement, des partenariats. Cela peut vite représenter un travail de titan. Celui qui ne sait pas comment ça marche et qui croit qu’un blog c’est juste écrire de temps à autres, risque d’avoir des mauvaises surprises.

Je pense que cette fatigue peut arriver à celui qui attend un succès immédiat de son blog, et qui en ouvre un juste pour de l’argent ou des cadeaux… Les choses mettent du temps à arriver, il faut de la patience et surtout savoir ce qu’on peut apporter de différent aux lecteurs afin de les fidéliser.

Céleste : Pour ceux qui ne connaissent pas ce terme, qu’appelle-t-on exactement le grooming ? Est-ce l’équivalent des soins de beauté pour les femmes ? 

Rosario Grasso : Oui c’est l’équivalent des soins beautés pour femmes. Grooming est un terme anglo-saxon, derrière ce mot se cache tout un rituel, un état d’esprit : « the art of manliness » qui se traduit par l’art de la virilité. Et on a qu’à voir les univers qu’ont créés certaines marques. Je pense à Apothecary 87 qui met en scène des hommes tirés à 4 épingles et qui ont un look parfait de la tête aux pieds !

Logo de Male Grooming, interview de Rosario Grasso par Monsieur Barbier.

Logo du blog Male Grooming par Rosario.

 

Aujourd’hui l’univers de la mode et du grooming sont indissociables. On ne peut pas être sapé comme un ministre et avoir une peau dégueu. Sauf si on aime jouer sur les contrastes, mais très peu pour moi !

Tendances du Grooming

Céleste : Depuis votre poste d’observation privilégié, vous voyez toute l’actualité du grooming. Quelles sont pour vous les grandes tendances en 2017 ?

Rosario Grasso : Je l’avais déjà annoncé, en 2017, les mecs vont prendre de plus en plus soin d’eux. Le marché des soins hommes est en plein boom. L’explosion des barbershops va certainement pousser les hommes à pousser d’autres portes comme celles des instituts de beauté par exemple.

De plus en plus souvent, les mecs vont se tourner vers des produits plus authentique haut-de-gamme. Que ceux qui ont goûté aux soins des nouvelles marques de niche vont vouloir en savoir plus, et délaisser progressivement les marques de grandes surfaces.

Céleste : On parle de plus en plus du rasage et de la barbe. D’après vous, d’où vient ce nouvel engouement pour un secteur qui était avant plutôt triste ou désuet ?

Rosario Grasso : Je pense que tout part de la mode de la barbe – bien que ce ne soit pas vraiment une mode ! Les mecs ont commencé à vouloir l’entretenir et c’est vrai que les marques ont mis les bouchées doubles pour séduire de nouveaux clients. Pour le rasage, c’est différent. L’univers du rasage traditionnel était réservé à quelques initiés.

Alex Haircuts - Exemple de nouveau barbershop parisien

Alex Haircuts – Barbershop au style pointu et rétro.

Les barbershops y sont pour quelque chose : ils ont démocratisés ce rituel qui était tombé aux oubliettes. Et ce faute à la société de consommation, où on doit aller de plus en plus vite. Les produits de rasage de grandes surfaces vendent un rasage (médiocre) en 5 minutes… Se raser « à l’arrache » de surcroît est devenu une corvée pour beaucoup d’hommes. Le vrai rasage prend du temps, on utilise des produits raffinés, c’est normalement un vrai plaisir, que certains semblent avoir retrouvé !

Céleste : Beaucoup de marques arrivent sur le marché, avec des nouveaux entrants chaque semaine. D’après vous, qu’est-ce qui fait la différence entre elles ?

Rosario Grasso : Comme dirait Tuco :

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui font des produits par passion et ceux qui créent une marque juste pour le fric.

Ces derniers se disperseront fatalement, en voulant créer toujours plus de références.

Par exemple, j’ai vu en 2016, une marque qui a sorti plus de 10 références… Où est la légitimité d’élargir à ce point sa gamme alors que la marque en question n’a même pas un an ? Où est la recherche, on va nous dire que les produits ont mis X mois de développement ? Les clients ne sont pas dupes. Surtout dans un marché qui reste encore confidentiel.

Les clients choisissent une marque par affinité. Une identité dans laquelle le client se reconnaît. La qualité est l’élément qui fera qu’une marque perdurera et il va aussi falloir choisir son réseau de distribution …

Le Grooming et vous 

Céleste : Pensez-vous que certaines de ces petites marques feront un jour de l’ombre aux grandes marques de supermarché que l’on connaît aujourd’hui ?

Rosario Grasso : Sincèrement ça va être dur pour les « petites marques » de faire de l’ombre aux grosses…. Malheureusement…. On se souvient de Nickel, racheté par L’Oréal et qui a finit par disparaître du marché…

Céleste : Question plus perso, quelle est votre routine de soin idéale le matin ? – les matins où vous avez le temps de prendre soin de vous.

Rosario Grasso : Je prends le temps de prendre soin de moi. Bon c’est vrai que certains matins, je me contente du strict minimum. Le matin, c’est simple :

  • pour le visage j’utilise un nettoyant visage (actuellement un Dermalogica),
  • deux fois par semaine, je me fais un gommage (actuellement avec celui de la marque Polaar)
  • j’applique ensuite un hydratant de la marque Acqua di Parma Collezione Barbiere.

Je lave presque tous les jours ma barbe, j’utilise un baume le matin et une huile le soir (après lavage). Tous les 2 jours environs, je rase et définit les contours de la barbe avec un certain rituel 1-2-3 !

(N.D.L.R. : Gros sourire sur les joues de Céleste)

Pour le corps, un gel douche (actuellement Vichy) et une huile hydratante pour le corps.

Céleste : Avez-vous un titre que vous aimez particulièrement écouter au réveil et que vous voudriez partager avec les membres de la communauté de Monsieur Barbier ?

Rosario Grasso :

Si on me branche musique, on en a pour des heures ! Le matin j’aime bien écouter un truc qui donne la pêche.

En ce moment, j’ai ressorti l’album « Your New Favorite Band » de The Hives, dont le morceau AKA Idiot qui est un de mes préférés !

Céleste : Merci Rosario !

On ne peut qu’encourager nos lecteurs à régulièrement feuilleter votre magazine Male Grooming.

Et pour prouver à nos lecteurs qu’on s’intéresse aussi à leurs oreilles : 

— Céleste, pour l’équipe de Monsieur Barbier — 

Vous aimerez aussi lire

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de