Culture Barbier

Perturbateurs endocriniens : Qu’est-ce que c’est?

Définition Perturbateur endocrinien- Monsieur Barbier

C’est le nouveau sujet incontournable du monde de la santé, des politiques mais aussi de la grande distribution: les perturbateurs endocriniens. 

Pourquoi en parle-t-on ?

Quelques éléments de contextes pour commencer. Depuis le lancement en 2005 du programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens (PNRPE), les politiques prennent conscience de la nécessité d’une réglementation et commandent de nombreuses recherches sur le sujet. Cependant, les recherches aboutissent rarement à une concrétisation dans le droit. L’exemple du rejet, en février 2017 de la commission européenne (et pour la troisième fois) du projet de réglementation en témoigne. 

Des avancées sont néanmoins observables dans la législation, mais s’opèrent par très petit pas à l’échelle française. Exemple : la création en 2015, sous l’impulsion de la Ministre de l’Environnement en poste (Ségolène Royale), d’un label ticket sans BPA (Bisphénol A). 

De quoi parle-t-on ?

Les perturbateurs endocriniens désignent de nombreux composant soit naturels soit chimiques. Parmi ces composants, ceux qui font beaucoup parlé d’eux sont le Bisphénol A, les agents ignifuges bromés (aïe) et les phtalates. Ce que l’on peut retenir de ces trois principaux, c’est qu’on les retrouve dans les emballages plastiques style (style PVC), les produits d’entretiens et cosmétiques. Ils sont utilisés dans les produits cosmétiques comme agents fixateurs. 

Quelles conséquences pour nous? 

Ce qui est pointé du doigt, c’est l’action néfaste que peuvent avoir ces composants sur l’activité hormonale du corps. Ce qui se passe, comme le montre le schéma, c’est que le composant qui passe dans le flux sanguin se fixe sur les cellules à la place des hormones naturelles.

Les conséquences suspectées sont la perturbation de la spermatogenèse et la malformation des organes génitaux, notamment masculin.  

Schéma-perturbateur-endocrinien-blog

Doit-on avoir peur? 

Ce dernier point est surtout là pour vous rassurer, car les marques étant contraintes de reconnaître les risques de ces composants, s’emploient petit à petit à faire évoluer les compositions. Chez Monsieur Barbier, cette vigilance se traduit notamment par des tests adaptés où l’on assure de trouver des formulations de produits qui peuvent se passer de ces composants chimiques. 

Sur la question du cancer, il faut rester très vigilant sur les excès d’information à ce sujet. Les risques existent mais les résultats scientifiques ne démontrent pas encore explicitement le lien avec le cancer.

 

Cet article a pour but d’informer nos lecteurs sur des faits et de rationaliser la question des perturbateurs endocriniens. Nous avons le devoir de nous informer constamment sur les évolutions de la réglementation en matière de cosmétique, et nous espérons que vous appréciez en être informés par votre barbier préféré. Nous reviendrons très vite sur la question de ces perturbateurs pour vous informer des évolutions sur le sujet.

– Céleste en mode « enquêtrice biologiste » pour Monsieur Barbier – 

 

Vous aimerez aussi lire

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz