Interviews

Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque

Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque, et partenaire de Monsieur Barbier dans la création d'un Dictionnaire insolite du rasage.

Eminent spécialiste de l’innovation en cosmétique, le professeur et chercheur Jean-Claude Le Joliff va partager cette année une belle aventure avec Monsieur Barbier et ses abonnées !

Chaque mois, dans la petite carte postale qui accompagne nos recharges de rasoir, nous découvrirons ensemble une anecdote insolite ou un chapitre inédit de l’histoire du rasage. Histoire qui recèle plus de surprises que vous ne le croyez, et qui sera l’occasion de découvrir ensemble les rasoirs les plus anciens, les plus fous, les accessoires les plus décalés, et l’évolution au cours des siècles de la profession des barbiers. Un jour peut-être toutes ces aventures seront compilées dans un Dictionnaire insolite de l’histoire du rasage que Monsieur Barbier pourrait co-édité, mais l’avenir le dira ! 

Pour inaugurer ce partenariat (qui vous enverra sur la Lune dès le mois de janvier), Céleste a eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Monsieur Jean-Claude Le Joliff , qui est aussi le fondateur de la Cosmétothèque – la cosméto quoi ? On vous explique tout ci-dessous.

Interview de Jean-Claude Le Joliff

Dans un Paris glacé mais lumineux, phare international de la créativité et de l’innovation cosmétique au service du bien-être, de l’élégance, et la beauté, je rencontre en ce 9 janvier le professeur Jean-Claude Joliff, avec la ferme intention de prendre un café pour peaufiner notre projet, et d’en profiter pour lui posé quelques questions savamment préparée. 

Céleste (c’est moi, pour l’équipe de Monsieur Barbier) :  Bonjour !  Toute l’équipe est ravie, et honorée, de partager avec vous ce petit voyage à travers l’histoire du rasage durant l’année 2017. Mais avant tout, je voulais vous demander, qu’est-ce que la cosmétothèque ? 

Jean-Claude Le Joliff  :  La Cosmétothèque est le premier conservatoire des sciences et techniques des industries de la beauté.

C’est une association Loi 1901 qui a pour ambition de permettre la conservation des sciences et techniques à la base de la création des produits de beauté.

Elle a comme objectif de consigner l’état de l’art, de retrouver et/ou de reconstituer des procédés permettant la réalisation des produits cosmétiques, de constituer des collections de produits anciens par dons ou par achats, de reconstituer l’histoire des marques, des produits, des ingrédients ou des techniques ayant existé en vue de la réalisation de produits cosmétiques.

 Céleste : Pour vous qui êtes expert en cosmétique, qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser aux produits et instruments de rasage ?

Jean-Claude Le Joliff  :  La rencontre avec Ganaël dont le projet a éveillé ma curiosité. J’ai rapidement regardé ce que l’histoire des produits de rasage racontait, pour découvrir un univers complexe et d’une richesse étonnante, mais qui fait que lorsque l’on s’intéresse aux produits de rasage, on ne peut pas ne pas s’intéresser aux rasoirs, et du coup à l’histoire du rasage. 

Céleste :  Est-ce que le rasage n’est pas un peu le parent pauvre de la cosmétique, dans le sens où on innove peut de nos jours ?

Jean-Claude Le Joliff  :  Oui et non. Oui, car on n’en parlait peu avant que la mode ne s’y intéresse. Non car il y a de nombreux produits, de nombreuses technologies, tout ça est truffé d’anecdotes très intéressantes et amusantes.

Céleste : Quel effet cela fait, de retrouver son nom sur une carte postale tous les mois ?

Jean-Claude Le Joliff  :  Rien d’autre que le grand plaisir de diffuser ce savoir et ces informations avec vous tous.

Céleste : Héhé ! Plaisir partagé ! Avec l’équipe, et avec tous nos abonnés 😉

Céleste : Nous avons toujours deux petites questions pour finir nos interviews. La première concerne la routine matinale. Vous auriez un ou deux petits conseils à nous faire passer ?

Jean-Claude Le Joliff : Oui volontiers !

  • Préparer sa peau et la barbe avant le rasage avec un gant de toilette très chaud.
  • Utiliser ensuite un fluide hydratant plutôt qu’un après rasage alcoolique.

Céleste : Deuxième question de fin… Quel titre de musique vous aimez écouter le matin au réveil ?

Jean-Claude Le Joliff : Hier un super boeuf entre Ray Charles, Fats Domino et Jerry Lee Lewis, sinon Pink Floyd ou Queen !

NDLR : Un petit avant-goût pour votre prochain rasage : 


Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur ce expert international, incollable sur l’histoire de la cosmétique, et toujours au fait des dernières innovations et des nouveaux progrès dans le secteur, voici quelques éléments biographiques.

Biographie de Jean-Claude Le Joliff 

Biologiste de formation,Jean-Claude Le Joliff  a successivement été en charge de la R&D, puis de la Recherche et de l’Innovation dans un grand groupe français de cosmétiques et du luxe.

Depuis 15 ans, il se consacre à la gestion de l’innovation. Élève de Marc Giget au CNAM, il crée sa structure au début des années 2000, Innovation & Concepts en Cosmétologie (Inn2C), pour aider les entreprises à mettre en œuvre des stratégies d’innovation, dans le domaine de la R&D cosmétique en particulier, et des produits de consommation en général.Jean-Claude Le Joliff, Président de la Cosmétothèque, et partenaire de Monsieur Barbier dans la création d'un Dictionnaire insolite du rasage.Il est aujourd’hui consultant dans plusieurs sociétés françaises et étrangères. Il est par ailleurs Professeur associé à l’Université de Versailles Saint Quentin (UVSQ) et chargé de cours dans le cadre de plusieurs enseignements spécialisés : ISIPCA (Institut Supérieur International de la Parfumerie, de la Cosmétique et de l’Arôme alimentaire – Université de Saint Quentin en Yvelines), IPIL (Institut de Pharmacie Industrielle de Lyon – Universités Claude Bernard, Paris-Sud Chatenay-Malabry, Bretagne Sud.

— Céleste, pour l’équipe de Monsieur Barbier — 

Vous aimerez aussi lire

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de